Par Pr Folk, le 19 février 2021

Mise à jour des indications de vaccination contre la COVID-19

 

Quelles sont les personnes prioritaires pour la vaccination ?

  • Résidents en établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes et unités de soins de longue durée ;
  • Personnes âgées séjournant dans les établissements de santé et en services de soins de suites et de réadaptation et hébergées en résidences autonomies, résidences services, petites unités de vie, ainsi que dans les foyers de travailleurs migrants ;
  • Personnes en situation de handicap hébergées en maisons d’accueil spécialisées (MAS) et foyers d’accueil médicalisés (FAM) ;
  • Professionnels de santé y compris libéraux et les autres professionnels des établissements de santé et des établissements et services médico-sociaux intervenant auprès de personnes vulnérables, les aides à domicile intervenant auprès de personnes âgées et handicapées vulnérables et les sapeurs-pompiers ;
  • L’ensemble des personnes de plus de 75 ans ;
  • Les patients vulnérables à très haut risque :

Les personnes en situation de handicap font-elles partie des personnes prioritaires, sans référence à une limite d’âge ?

  • L’âge est le principal facteur de risque de forme grave de Covid-19 ce qui explique la recommandation HAS de priorisation des personnes âgées.
  • Pour autant, les personnes adultes en situation de handicap hébergées en maisons d’accueil spécialisées et foyers d’accueils médicalisés sont concernées sans référence à une limite d’âge. De même, les personnes adultes atteintes de trisomie 21 sont également concernées car elles sont intégrées dans la liste des patients vulnérables à très haut risque.
  • Pour rappel, les vaccins disponibles à cette date ne disposent pas d’autorisation de mise sur le marché pour les personnes de moins de 18 ans.

Les personnes en situation de handicap vivant à leur domicile, hors institution d’accueil peuvent-elles prétendre au bénéfice de la vaccination sans référence à une limite d’âge, au même titre que les personnes âgées de 75 ans et plus ?

À ce stade de la campagne de vaccination, les personnes en situation de handicap hors institution d’accueil, à l’exception des personnes atteintes de trisomie 21 ou des personnes présentant une vulnérabilité à très haut risque (cf première question), ne peuvent pas prétendre à la vaccination sauf si elles ont plus de 75 ans ou s’intègrent dans une autre catégorie prioritaire.

Pourquoi les personnes en MAS et FAM sont prioritaires pour la vaccination ?

Les personnes en MAS et en FAM sont prioritaires pour la vaccination en raison de leur forte vulnérabilité et de par leur mode d’hébergement en communauté, afin d’éviter de potentiels clusters.

Est-ce que toutes les personnes avec une trisomie 21 peuvent être vaccinées en priorité ?

Oui. Depuis le 18 janvier, toutes les personnes de plus de 18 ans atteintes de trisomie 21 sont éligibles à la vaccination au titre des patients vulnérables à très haut risque.

Les aidants familiaux intervenant auprès de personnes en situation de handicap peuvent-ils être assimilés aux professionnels de l’aide à domicile de 50 ans et plus, et par voie de conséquence pouvoir prétendre au bénéfice de la vaccination au même titre que les professionnels de l’aide à domicile ?

Pour l’instant, les aidants ne sont pas éligibles à la vaccination.

Dans les programmations des priorités de vaccination contre la Covid-19, a-t-il été pris en compte les particularités des personnes ayant des aides à domicile pour les gestes vitaux de la vie quotidienne ?

En effet, une réflexion est en cours pour que les salariés à domicile, y compris en emploi direct, et les aidants familiaux, ainsi que les bénéficiaires de cette aide humaine, pour ceux qui le choisissent, puissent avoir droit à un accès prioritaire au vaccin, comme c’est ébauché dans les établissements médico-sociaux avec les EHPAD.

La vaccination est ouverte aux aides à domicile intervenant auprès de personnes âgées et de personnes handicapées vulnérables.

La vaccination est gratuite et n’est pas obligatoire. Elle est proposée de manière progressive à la population.

Comment se faire vacciner ?

Ce point ne concerne que les personnes des groupes ci-dessus, donc une population très limitée des patients de la filière AnDDI-Rares. Les autres demandes ne sont pas acceptées par les médecins du centre de vaccination actuellement.
Si vous êtes éligible, vous pouvez voir suivre les informations actualisées à partir du site dédié du gouvernement.

Dans certaines situations, la vaccination vous sera proposée sur votre lieu de travail ou dans l’établissement dans lequel vous êtes hébergé.

Dans le cas contraire, il faudra prendre rendez-vous en centre de vaccination. Plusieurs options s’offrent à vous :

Vous pouvez vous tourner vers vos interlocuteurs habituels : médecin traitant, pharmacien, mairie, pour vous accompagner dans la prise de rendez-vous.
Si vous le souhaitez, vous pouvez consulter votre médecin traitant en amont mais ceci n’est pas obligatoire sauf pour les personnes présentant une pathologie à très haut risque.

Vous devez d'abord obtenir une ordonnance auprès de votre médecin traitant ou du médecin correspondant de votre centre de référence maladies rares, puis vous pouvez prendre rendez-vous soit :

  1. en ligne ;
  2. Si vous ne pouvez pas utiliser internet, faites-vous aider par un proche ;
  3. ou par téléphone:
    • en appelant le numéro vert 0800 009 110 ouvert 7 jours sur 7 de 6h à 22h qui vous oriente directement vers les plateformes téléphoniques du centre de vaccination choisi ;
    • ou via les dispositifs locaux mis en place pour faciliter la prise de rendez-vous, comme les plateformes téléphoniques départementales ou régionales.


Sources

Mise à jour du 18 février 2021.

Ajouter un commentaire

Comments powered by LudwigDisqus for ModX